La foudre un risque complexe et difficile à maîtriser pour l’aviation

Auteurs: 

Pierre Laroche

Depuis ses débuts, l’aviation a été confrontée à des événements atmosphériques dangereux. A cette époque, le foudroiement en vol était certainement le plus méconnu et le moins compris de ces dangers. Comment et en quel endroit un avion pouvait être frappé par la foudre, quelles étaient les conséquences d’un tel événement sur la sécurité des vols et à quels dégâts matériels fallait-il s’attendre ? Autant de questions toujours d’actualité au début des années 80. Jusqu’alors la sécurité était assurée par un surdimensionnement des protections métalliques et par la prise en compte d’une agression d’un niveau majorant. A l’aube des temps modernes de l’aviation, pour laquelle les performances et la sécurité devenaient d’une importance primordiale, cette approche n’était pas la plus adaptée. Les besoins pour une connaissance approfondie de tous les aspects physiques des interactions d’un aéronef avec un éclair sont  donc devenus une priorité. Les douze articles rassemblés dans ce numéro spécial d’Aerospace Lab Journal présentent un tour d’horizon complet sur tous les aspects des interactions  entre un avion, un lanceur et la foudre, ceci depuis l’état de l’art des connaissances sur l’électrisation des orages et la phénoménologie des éclairs, jusqu’aux méthodes avancées d’étude du  zonage des agressions sur la surface d’un avion et la topologie électromagnétique de l’agression foudre.

Fichier attachéTaille
AL05-00.pdf461.14 Ko
Tags: