Quantification d’incertitudes paramétriques et de modèles pour des systèmes aéroélastiques canoniques

Auteurs: 

J.-C. Chassaing, C. T. Nitschke, A. Vincenti (Sorbonne Université)
P. Cinnella (Laboratoire DynFluid)
D. Lucor (LIMSI-CNRS)

La notion de quantification d'incertitude est amenée à jouer un rôle déterminant dans la conception et l'optimisation aéroélastique en aéronautique. La mise au point de modèles stochastiques doit permettre de tenir compte de tolérances de fabrication inhérentes aux propriétés du matériau, des variabilités des conditions de vol ou encore d'une incertitude dans le choix du modèle aéroélastique lui-même. L'objectif de cet article est de présenter des développements récents permettant d'adresser quelques verrous majeurs rencontrés lors de la quantification d'incertitudes pour des problèmatiques aéroélastiques canoniques.
Tout d'abord, des incertitudes paramétriques indépendantes ou corrélées sont propagées pour calculer la densité de probabilité de la vitesse critique de flottement ou de cycles limites d'oscillations en présence de surfaces de réponse discontinues. Dans un second temps, un problème stochastique inverse est étudié  où des données expérimentales de flottement sont utilisées pour calibrer différents modèles aérodynamiques par Inférence Bayesienne. Les configurations aéroélastiques étudiées concernent la réponse stochastique de profils sur appuis élastiques en mouvement de flexion-torsion en présence d'incertitudes sur les coefficients non-linéaires de raideur ou encore le flottement de plaques rectangulaires en matériau composite stratifié et soumises à une variabilité sur l'orientation et les épaisseurs des couches.

Fichier attachéTaille
AL14-07.pdf3 Mo
Tags: