Progrès récents pour l'étude du bruit de combustion : depuis la chambre de combustion jusqu'à l'écoulement dans la tuyère

Auteurs: 

M. Huet, F. Vuillot, N. Bertier (ONERA)
M. Mazur, N. Kings, W. Tao, P. Scouflaire, F. Richecoeur, S. Ducruix (Laboratoire EM2C, CNRS, Centrale Supélec, Université Paris-Saclay)
C. Lapeyre, T. Poinsot (Institut de Mécanique des Fluides de Toulouse)

Pendant longtemps, le bruit des moteurs aéronautiques a été dominé par les bruits du jet et de la soufflante. Avec leur réduction pour les turboréacteurs modernes, par exemple, le bruit de combustion ne peut plus être négligé et des efforts importants sont réalisés pour en améliorer la compréhension. L'objectif du projet européen RECORD est d'aider à la compréhension des mécanismes  fondamentaux de génération de ce bruit, pour ensuite le réduire. Dans cet article, on présente les avancées récentes obtenues dans le cadre du projet concernant le bruit généré à travers une tuyère. Les travaux incluent la définition d'une chambre de combustion expérimentale pressurisée à l'aide d'une tuyère au laboratoire EM2C. Ce banc expérimental est équipé de techniques de diagnostics diverses. Des simulations numériques réactives de cette installation sont réalisées par l'ONERA et le CERFACS à l'aide de Simulations aux Grandes Echelles. Pour terminer, les champs aérodynamiques simulés sont post-traités pour déterminer les contributions directe (acoustique) et indirecte (entropique) au bruit global généré dans la tuyère. Cette étude est une première étape avant la modélisation d'un moteur complet, incluant les étages de turbine.

Fichier attachéTaille
AL11-10.pdf5.69 Mo
Tags: